Blog

FRITZ, LA RENTREE DES CLASSES EN UNIFORME A ESMONO

IMG_20150930_094537

Permettez-moi tout d’abord de faire une petite présentation de moi et ESMONO: je suis James-Fritz CHARLES. Directeur pédagogique depuis environ deux (2) ans à ESMONO, “École soleil sur montagne Noire“. Je suis licencié en Sciences de l’éducation. J’ai eu le privilège de travailler à ESMONO en vu de mettre mes expériences, mes savoirs, mes savoirs faire et mes savoirs faire faire au service de la dite institution. En fait, je suis très heureux de travailler au sein d’ESMONO. Car elle est une institution qui aide tout le monde spécialement les plus vulnérables. En effet, cette école est belle et bien une alma mater pour toute la communauté de Montagne Noire et toutes ses zones avoisinantes. Et moi aussi j’aime aider. Pour cela je me sens dans de verts pâturages de travailler là-dedans comme professionnel.

En Haïti, la rentrée des classes était fixée pour le 7 septembre 2015. Aujourd’hui, nous sommes le 02 octobre 2015, et cela nous fait déjà 3 semaines de fonctionnement puisque c’est le 14 du mois que nous avons rouvert nos portes.

Chaque année la quasi totalité des écoles en Haïti se fait la rentrée des classes en uniforme. Et c’est sans aucun doute une bonne politique puisque cela favorise la sécurité de toute école. Cela pourrait signifier que les gens qui ne font pas partis légalement de l’école auront des difficultés d’infiltrés les enfants au sein de l’école. Aussi, cela économise et soulage les parents. On pourrait dire que cela ne favorise pas seulement les derniers, mais cela embellit et permet d’identifier chaque élève indistinctement. C’est pourquoi il s’avère nécessaire d’adopter une politique de ce genre dans toute école du pays.

Nous à Esmono, nous avions l’habitude de faire notre rentrée avec des pantalons jeans et des maillots portant le nom de l’école là-dedans des années avant. Dois-je dire que c’est l’école qui avait l’habitude de donner les maillots aux enfants. Mais les pantalons revenaient à eux d’en procurer. Il faut dire qu’on avait adopté cette politique dans le but d’accueillir beaucoup plus d’enfants dès la rentrée puisqu’ils viennent des familles pauvres. Au fait, nous avons procédé ainsi dans le souci de les aider d’avantage et de donner à tout un chacun la possibilité de se présenter dès la première semaine de l’école. Bien qu’on fasse cela ainsi, certains viennent à l’école avec des pantalons hors mesure, déchirés et sales. Alors pendant qu’on cherche a arranger les parents, eux-mêmes nous dérange par la façon dont se présente à l’école les enfants. C’est-a-dire, puisqu’ils avaient accès de cette façon, ils fréquentent quelques fois l’école vraiment de manière inconfortable sales   par faute de carence pécuniaire. Par conséquent, le fait de les recevoir inconfortablement, cela fait déjà une mauvaise figure pour l’école. Le pire, en les acceptant comme ils sont, nous nous paraisons un peu incompétent et négligeant aux yeux des gens pensant que nous ne faisons pas notre travail en les acceptant de cette façon. Cependant c’est faux. Et quand on essaie de procéder au renvoie, ils ont passé plusieurs jours à la maison sans se retourner à l’école. Donc, en procédant au renvoie à cause de leur comportement inconfortable, nous viderions déjà une bonne partie de l’école tant que leurs parents sont dans l’impossibilité de les procurer même le minimum.

Pour cette année académique 2015-2016, notre rentrée se fait en uniforme comme on a fait l’année dernière. Mais, disons que tous les élèves ne viennent pas vraiment en uniforme à cause de leur même manquement (carence pécuniaire). Pas d’argent pour acheter des chaussures, des chaussettes, des ceintures, des sous-vêtements, des rubans pour les filles … cette année alors, bien que l’école procure aux enfants tous les livres dont ils ont besoins pour travailler correctement, cela n’a pas apporté vraiment de grande chose. Nous avons dit cela dans le sens que la direction exige aux parents de faire même le minimum, certains sont dans l’impossibilité d’y répondre. Comme preuve, on les demande de recouvrir les livres que la direction a donné aux enfants pour pouvoir mieux les garder, une bonne partie d’entre eux ne trouvent pas de l’argent pour acheter même le papier. Le pire c’est que jusqu’à présent certains élèves fréquentent l’école en civile. Ceux qui sont en uniforme ne répondent pas vraiment aux autres principes de l’école. C’est-a-dire couleur de rubans, couleur de ceinture, couleur de chaussures et chaussettes. Tout cela prouve leur faiblesse. D’où, ESMONO est vraiment une alma mater. Nous avons dit toujours n’était-ce pas ESMONO et ses supporteurs fidèles, que feriez ces enfants. Ce qui fait beaucoup plus notre joie, c’est qu’ESMONO fait le travail qu’il fait avec tête et cœur. Il prépare ces enfants là pour leur vie future.

La majorité des enfants de l’école sont ceux qui étaient dans la rue pour essuyer des voitures et pour faire autres choses peut-être mauvaises pour pouvoir survivre. Mais aujourd’hui ils ont changés. Oui nous pouvons le dire haut et fort. Et on continue le travail tant que nous avons la vie et de supports nécessaires pour faire grandir cet œuvre combien vivante importante pour la communauté.

ESMONO pour le changement total !

Hilfsgüterzentralef

https://www.facebook.com/ESMONO Page Facebook-ESMONO

Dons: Pro Esmono, Zürcher Kantonalbank, Compte 1100-05239615, IBAN CH52 0070 0110 0052 3961 5, SWIZKBKCHZZ80A. merci!

 

 

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.